C4 PETRYKA

Partenaire d'expertise
Qu'est-ce qu'un supporteur?

Mes motivations :

Vers l'âge de 5 ans, on m'a diagnostiqué asthmatique.

J'ai dû prendre des pompes à chaque période de toux et de crise. C'est génétique on m'a dit.

Maman a elle-même failli en mourir, les lèvres bleues, à bout de souffle, avec des complications qui s'éternisent pour se rendre à l'hôpital. Ce n'est pas une joke Catherine, c'est sérieux, tu prends tes pompes, point final.

Enfant, je n'avais pas vraiment le choix. 

Vers l'âge de 18 ans, on m'a dit qu'on devait augmenter la concentration des doses, comme la médication n'était plus assez forte pour m'aider à traverser les périodes de crise.

J'ai réalisé qu'un jour, ce ne sera plus mes parents qui payeront pour cela, mais moi-même. Je me suis aussi demandé qu'allait-il m'arrivé lorsque j'allais avoir 50-60-70-80-90 ans (Oui, toutes ces années défilaient dans ma tête)... 

Est-ce que je vais devoir augmenter mes doses à chaque 20 ans ? Va-t-il y avoir les médications nécessaires ? Vais-je vraiment être dépendante des pompes toute ma vie ?

J'ai donc décider que cette condition était terminée, et commencer mes recherches pour m'en sortir pour de bon. J'ai eu accès à de l'information scientifique, je me suis inspirée d'histoires "miraculeuses" et je me suis retournée vers ma force mentale pour me traiter moi-même ; me libérer. 

C'est à mes 20 ans, après une multitude d'épreuves, physiques et psychologiques, que je réussis à faire un record : 4 jours pour sortir d'une crise d'asthme. J'étais seule, en Pologne, sans aucune médication. 

J'étais incapable d'enchaîner mes phrases tellement je toussais, je devais prendre un petit café noir aux 3 heures pour dilater mes voies respiratoires, je devais prendre des pauses en montant les escaliers des édifices qu'on visitait pour calmer le cillement de ma respiration, 2 nuits passées assise à la verticale, à faire des respirations en bec pointu pour que l'air puisse se rendre directement à mes poumons, à boire de l'eau dès que je n'arrivais pas à prendre le dessus pour hydrater ma gorge irritée, and on and on...

Chacun son histoire. Ceci n'est qu'une situation parmi tant d'autres dans le monde.

Malheureusement, se sortir de conditions cliniques peut être beaucoup plus difficile et compliqué pour certains, voir même "impossible".

Lorsque j'ai fait mes recherches sur le 24H Tremblant, ça m'a fait réfléchir. Je me suis rendu compte que je suis énormément reconnaissante d'avoir gagné une santé top notch et avoir les connaissances en tant que professionnelle de la santé pour en prendre soin. Puis, ça m'a fait réalisé qu'il était maintenant temps de m'impliquer aussi de façon plus active auprès des gens dans le besoin. 

Dans cet événement, mes collègues de la Multiclinique Parc Santé et moi-même allons relever le défi d'un relai de course pendant 24H top chrono pour amasser des fonds qui aideront directement les enfants en contexte de complications médicales. 

 

J'ai été longtemps seule à traverser ce genre de situation et c'est grâce à des gens comme nous, dans l'appel à l'action, qu'ils pourront vivre plus positivement leurs épreuves.

Un é.n.o.r.m.e. M.E.R.C.I. pour votre contribution & support ! 

X.x.X.x.X.x.X.x.X

Catherine Petryka
Kinésiologue, B. Sc.
Accréditée par la Fédération des Kinésiologues du Québec (FKQ)
Fondatrice de Kinergika
En collaboration avec la Multiclinique Parc Santé

Objectif personnel

Je supporte Équipe de Annie1 Lalonde dans 24h Tremblant 2020 - 4 au 6 décembre

36classement
300 $objectif
50% Complete
150 $dons amassés
50 %de l'objectif atteint

Mon temps d'activité complété

0:00 / 2:00
2:00 objectif
- classement
0% de l'objectif atteint

Mes activités

Aucune activité de complété pour le moment.

Mes motivations :

Vers l'âge de 5 ans, on m'a diagnostiqué asthmatique.

J'ai dû prendre des pompes à chaque période de toux et de crise. C'est génétique on m'a dit.

Maman a elle-même failli en mourir, les lèvres bleues, à bout de souffle, avec des complications qui s'éternisent pour se rendre à l'hôpital. Ce n'est pas une joke Catherine, c'est sérieux, tu prends tes pompes, point final.

Enfant, je n'avais pas vraiment le choix. 

Vers l'âge de 18 ans, on m'a dit qu'on devait augmenter la concentration des doses, comme la médication n'était plus assez forte pour m'aider à traverser les périodes de crise.

J'ai réalisé qu'un jour, ce ne sera plus mes parents qui payeront pour cela, mais moi-même. Je me suis aussi demandé qu'allait-il m'arrivé lorsque j'allais avoir 50-60-70-80-90 ans (Oui, toutes ces années défilaient dans ma tête)... 

Est-ce que je vais devoir augmenter mes doses à chaque 20 ans ? Va-t-il y avoir les médications nécessaires ? Vais-je vraiment être dépendante des pompes toute ma vie ?

J'ai donc décider que cette condition était terminée, et commencer mes recherches pour m'en sortir pour de bon. J'ai eu accès à de l'information scientifique, je me suis inspirée d'histoires "miraculeuses" et je me suis retournée vers ma force mentale pour me traiter moi-même ; me libérer. 

C'est à mes 20 ans, après une multitude d'épreuves, physiques et psychologiques, que je réussis à faire un record : 4 jours pour sortir d'une crise d'asthme. J'étais seule, en Pologne, sans aucune médication. 

J'étais incapable d'enchaîner mes phrases tellement je toussais, je devais prendre un petit café noir aux 3 heures pour dilater mes voies respiratoires, je devais prendre des pauses en montant les escaliers des édifices qu'on visitait pour calmer le cillement de ma respiration, 2 nuits passées assise à la verticale, à faire des respirations en bec pointu pour que l'air puisse se rendre directement à mes poumons, à boire de l'eau dès que je n'arrivais pas à prendre le dessus pour hydrater ma gorge irritée, and on and on...

Chacun son histoire. Ceci n'est qu'une situation parmi tant d'autres dans le monde.

Malheureusement, se sortir de conditions cliniques peut être beaucoup plus difficile et compliqué pour certains, voir même "impossible".

Lorsque j'ai fait mes recherches sur le 24H Tremblant, ça m'a fait réfléchir. Je me suis rendu compte que je suis énormément reconnaissante d'avoir gagné une santé top notch et avoir les connaissances en tant que professionnelle de la santé pour en prendre soin. Puis, ça m'a fait réalisé qu'il était maintenant temps de m'impliquer aussi de façon plus active auprès des gens dans le besoin. 

Dans cet événement, mes collègues de la Multiclinique Parc Santé et moi-même allons relever le défi d'un relai de course pendant 24H top chrono pour amasser des fonds qui aideront directement les enfants en contexte de complications médicales. 

 

J'ai été longtemps seule à traverser ce genre de situation et c'est grâce à des gens comme nous, dans l'appel à l'action, qu'ils pourront vivre plus positivement leurs épreuves.

Un é.n.o.r.m.e. M.E.R.C.I. pour votre contribution & support ! 

X.x.X.x.X.x.X.x.X

Catherine Petryka
Kinésiologue, B. Sc.
Accréditée par la Fédération des Kinésiologues du Québec (FKQ)
Fondatrice de Kinergika
En collaboration avec la Multiclinique Parc Santé

Dons récents

Johanne Giroux
50.00 CAD
Go puce Go!!
Fabio Cicoira
50.00 CAD
go
François Giroux
50.00 CAD
Go Go Go!

Plus de 36 700 000 $ depuis 2001

En 2019, 80% des dons amassés ont été remis à nos bénéficiaires

 

Bénéficiaires principaux